Seydou Keïta

Retrospective sur l’œuvre de Seydou Keita

Hello tout le monde, 

La plus grande exposition dédiée à l’un des plus grands photographes portraitistes du XXème siècle , Seydou Keïta est maintenant terminée. Cette expo qui se déroulait au Grand Palais, du 31 Mars au 11 Juillet 2016 est maintenant terminée. Si vous n’avez pas eu l’occasion de le découvrir, voici un petit hommage sur l’un des précurseurs de la photographie en Afrique. Etant une mordue de la photographie, je ne pouvais pas ne pas vous partager mes petits coups de cœur 🙂

Seydou Keïta , Artisan photographe autodidacte

Né en 1921 au Mali, Seydou Keïta alors apprenti menuisier ne se doute pas du grand destin de photographe qui l’attend. C’est par un heureux « hasard » que son oncle, en 1935, rentré de Dakar lui offre son tout premier appareil photo , un Kodak Brownie Flash. 

Artisan photographe, il aménage son studio dans la cour de sa propre maison et réalise ainsi en Noir & Blanc, en lumière naturelle sur commande de ses clients.

seydou-keita-biography
Autoportrait de Seydou Keïta- L’homme à la fleur

Au dessus vous voyez son auto-portrait le plus célèbre, l’homme à la fleur ayant inspiré de nombreux artistes contemporains.

seydou-keita-grand-palais-rmn-slash-paris-02_medium

Quel est le style de Seydou Keïta?

 Le visage à peine tourné, le regard vraiment important, l’emplacement des mains… J’étais capable d’embellir quelqu’un. A la fin, la photo était très belle. C’est à cause de ça que je dis que c’est de l’Art.
Seydou Keïta, Bamako, 1995/1996
© André Magnin

6597 keita-2_0 116 Seydou keita

Loin de vouloir suivre la lignée des photographes durant la période coloniale, qui exhibaient des « sujets anthropologiques », Seydou Keïta est porté sur la valorisation de ses sujets. Les sujets ne veulent plus être représentés suivant les caricatures coloniales; ils avaient maintenant la liberté de se représenter comme ils le voulaient: beaux, riches, dignes, modernes, majestueux…

Il a été ainsi recruté pour être le photographe officiel du Mali indépendant. Son oeuvre représente un témoin remarquable du Mali post colonial, de la fin des années 40 jusqu’en 1977 et de l’Afrique de l’Ouest en général car il photographiant beaucoup les voyageurs.

La spontanéité, la modernité, la maîtrise de la lumière et du cadrage qui se dégagent de ses portraits constituent la signature d’un homme qui sera inscrite dans l’histoire de la Photographie. Personellement la première chose qui me touche lorsque je regarde ses portraits, c’est la sincérité de l’expression et des sentiments, il s’y dégage une telle intimité qu’on croirait connaître celui qu’on regarde.

Seydou Keïta s’éteint en Décembre 2001 à Paris, ainsi considéré comme le père de la photographie africaine parmi d’autres photographes comme Mama Casset et Malick Sidibé. 

Photographie de Mama Casset
Portrait de Mama Casset

Sources

http://www.seydoukeitaphotographer.com/fr/biographie/

http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/seydou-keita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *