emulsion

Comment faire une émulsion pour vos crèmes, laits, aprés-shampoings…

Aujourd’hui je vous propose un article qui traite de l’émulsion qu’elle soit pour une crème ou un lait.

Comme on le sait l’eau et l’huile ne peuvent se mélanger. On obtient, quand on procède à ce mélange, une sorte de composé biphasé (deux phases) avec l’huile en haut et l’eau en bas.

Donc pour réaliser une crème ou un lait, il est nécessaire de procéder à une émulsion.

L’émulsion késako?

On peut dire que c’est la même chose que la mayonnaise c’est-à-dire qu’on disperse deux liquides non miscibles par le principe de l’émulsion pour obtenir une belle texture compacte, homogène et stable que l’on va appeler crème ou lait selon les cas. Et ceci se fait par le biais d’un émulsifiant qui est une molécule qui va lier l’eau et l’huile pour permettre à la fin de l’émulsion de ne plus distinguer aucun constituant.

De quoi a t_on besoin pour faire une émulsion?

Si vous souhaitez obtenir un lait ou une crème vous aurez besoin avant tout de:

Une phase aqueuse: elle représente tous les ingrédients à base d’eau de la préparation qu’il s’agisse d’eau pure, d’infusions de plantes, de macérats aqueux, ou d’hydrolats.

Une phase huileuse: elle est composée de matières grasses comme les beurres et huiles végétaux.

Un ou des émulsifiants: Il en existe une multitude et selon la texture recherchée il est indispensable de bien les choisir et de toujours se renseigner sur le solubilité dans la phase huileuse ou aqueuse.

Un ou des actifs: Ils sont composés de principes actifs qui agissent sur certains problèmes spécifiques comme la sécheresse cutanée, les rides ou encore la chute des cheveux . Il en existe des centaines, il faut cependant toujours vérifiez dans les fiches techniques produits à quel moment il faut incorporer les actifs que l’on a choisi dans ses préparation pendant le bain marie, ou à  la fin de la préparation sans oublier que certains actifs seront soluble dans l’eau , d’autres dans l’huile.

Gélifiants: Les gélifiants apportent une texture gel à la préparation, mais permettent également de stabiliser les préparations. Il en existe plusieurs mais parmi les plus connus on peut citer la gomme de guar, la gomme xanthane…

Les différentes sortes d’émulsions ?

Il faut savoir qu’il y a deux types d’émulsions: les émulsions à froid et les émulsions à chaud.

Les émulsions à chaud

C’est la technique qui passe par la chauffe des phases ( huileuse et aqueuse) à une température comprise entre 55 et 70°C. Elle convient donc parfaitement aux huiles stables.

Cependant il en est tout autrement pour les huiles fragiles qui risquent de rancir sous l’action de la chauffe. il est donc conseillé d’utiliser des huiles stables pour réaliser des émulsions à chaud. Pour limiter ce phénomène de rancissement  du à l’oxydation, il est possible d’ajouter de la vitamine E (un anti-oxydant naturel) avant la chauffe.

Le bain marie avec la phase aqueuse et huileuse
Le bain marie avec la phase aqueuse et huileuse

-Les émulsions « huile dans eau »

Ces émulsions sont à forte proportion d’eau et à faible proportion d’huile. Elles ont une très belle texture et conviennent à tous types de peau. Le pourcentage de la phase aqueuse est compris entre 59 et 80%. Elle permet d’obtenir des laits et crèmes peu gras et facilement pénétrants.

Emulsifiants à utiliser : cire n°3, cire n°1, olivem 1000, olive douceur, émulsan.

Exemple de formule pour une crème en émulsion  » huile dans eau »

60% De matière aqueuse ( eau ou hydrolat)

30% De matière grasse ( beurres ou huiles végétales)

5 à 8% émulsifiants et co-émulsifiants

Actifs 1 à 10%

1% fragrance (facultatif)

0,6 à 1 % conservateur

L’augmentation et la diminution de l’eau ou de l’huile permettra d’obtenir une texture lait ou crème.

-Les émulsions « eau dans huile »

Dans ces émulsions, il y a une importante quantité de matières grasses et assez peu d’eau. Elles permettent d’obtenir des «  cold cream » ou des crèmes riches, épaisses et particulièrement nourrissantes dotées en plus d’un important film protecteur.

C’est par conséquent, la texture idéale pour réaliser des soins pour bébé, enfants et peaux réactives. Ces émulsions trouveront également toute leur utilité dans la réalisation de crème protectrice en hiver pour se protéger du froid mais également des crèmes contre la sécheresse cutanée ou encore les vergetures sans oublier les baumes de massages.

Émulsifiant à utiliser : Olive protection

Exemple de formule pour une émulsion  » eau dans huile »

30 à 40% phase aqueuse (eau / hydrolat, macérât)

50% à 65% de matières grasse (huiles ou beurres végétal)

Cire émulsifiante : 2 à 10%

Actifs 5 à 10%

Conservateur 0.6% à 1%

 

Cas particuliers

-Le « one pot »

Le « one-pot » est très pratique car comme son nom l’indique, toute la préparation dans un seul pot. Quand j’utilise cette technique, je ne travaille que sur un seul pot ; de la pesée au bain-marie, en passant par le mélange des ingrédients.

Cette technique est particulièrement intéressante car elle limite la perte de matière, et la vaisselle 😉

Emulsifiants à utiliser: cire n°3, 1,2, olivem 1000 , conditionner emulifier

Exemple d’émulsion en  » One pot »

eau+beurre ou huile

 

partie tous les ingrédients dans le bain marie
Tous les ingrédients dans le bain marie

 

Fouetter hors du bain-marie
Fouetter hors du bain-marie

 

La préparation toute prête
La préparation toute prête

 

Mode opératoire pour toutes les émulsions à chaud

Tout d’abord pensez à désinfecter vos mains, votre matériel ainsi que votre plan de travail.

Cela vous permettra d’éviter toute contamination microbienne ou bactériologique.

Ainsi votre produit pourra se conserver plus longtemps sans risque de moisissures.

Préparer une grande marmite ou une grande poêle pour le bain marie qui puisse contenir votre récipient dans la cadre d’un « one pot » sinon deux récipients pour une émulsion classique.

Mettre votre phase aqueuse dans un récipient supportant la chauffe et dans un autre récipient mettre votre phase huileuse.

Un seul récipient où vous mettrez tous vos ingrédient suffira pour un « One pot ».

Mettre les deux récipients au bain marie.

Et l’orque vos émulsifiants ont bien fondu et que vos deux récipients sont à la même température entre 55 à 70°C en fonction des émulsifiants. Transférez la phase huileuse dans un bol en inox ou en verre pouvant servir au mélange rajoutez la phase aqueuse en filet et activer la prise de l’émulsion en mélangeant vigoureusement pendant 3 minutes.

-Si vous faites une émulsion « eau dans huile » verser votre phase aqueuse dans votre phase huileuse et si mélange « huile dans eau » versez votre phase huileuse dans votre phase aqueuse.

-Si vous faites un « one pot » vous aurez simplement à sortir votre bol du bain marie et commencer à mélanger vigoureusement sans besoin de transférez la phase aqueuse dans la phase huileuse.

Au bout de 3 minutes de mélange, l’émulsion commencera à s’homogénéiser et à prendre forme. Pour accélérer le processus plongez votre bol dans un grand récipient contenant de l’eau froide ou des glaçons. Lorsque l’émulsion a bien  pris ajouter le reste des ingrédients (conservateurs, fragrance, huiles essentielles) ou actifs bien mélanger et transférer votre produit dans son contenant.

Le bain marie avec la phase aqueuse et huileuse
Le bain marie avec la phase aqueuse et huileuse
Mélanger la phase huileuse et aqueuse hors du feu

 

Les émulsions à froid

Cette forme d’émulsion ne nécessite pas de chauffe, elle est particulièrement adaptée quand on utilise des huiles sensibles ou des hydrolats que l’on ne souhaite pas chauffer. Elle permet de réaliser des textures adaptées à tous types de peau.

Emulsifiants à utiliser: lécithine de soja, Esther de sucre, gélisucre, émulsan, conditionner émulsifier

Exemple de formule pour une émulsion à froid

50 à 60 % eau ou hydrolat

20 à 30 % d’huile végétale

3 à 20% Émulsifiant

Actifs 5 à 10%

0.6% à 1% conservateur

1% fragrance

Mode opératoire

Il faut disperser l’émulsifiant dans votre huile végétale  ( phase huileuse) à froid jusqu’à homogénéisation en mélangeant bien au fouet afin d’éviter la formation de grumeaux.

Pour une meilleure stabilité, il est également conseillé dans les émulsions à froid d’ajouter de la gomme de guar ou de la gomme xanthane dans votre eau ou hydrolat ( phase aqueuse).

Versez votre phase aqueuse dans votre phase huileuse et agiter vigoureusement au mini fouet ou au batteur mousseur pendant 3 minutes. L’émulsion se forme, votre mélange devient homogène. Votre crème est prête vous pouvez la transférez dans un contenant.

Exemple d’émulsion à froid à la lécithine de soja

 

 

eau +gomme de guar et huile +lecithine de soja
(eau +gomme de guar) et huile +(lécithine de soja)

 

ajout conservateur et fragrance
ajout conservateur et fragrance

 

Alors à froid ou à chaud? Laquelle préfèrez-vous?

Merci à Nubia cosmetic pour son article sur le « one pot » qui m’a vraiment donné envie d’essayé cette technique et de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *